As soon as you open an account Bet365 will send you a 10 digit Offer Code via email. Receive Your £200 bet365 Welcome Promo Bonus plus £50 Mobile Promo

Dés le 17 juin 2015, le  CUAT  a lancé les festivités de son quarante cinquième anniversaire de sa fondation. A ce propos, il a élaboré un programme de célébration des 45 ans du club dont le but est de mobiliser les adhérents à découvrir les acquis du passé et à se préparer à édifier un futur plein de détermination pour avoir de nouveaux acquis.

Lire la suite : Les 45 ans du CUAT / Episode 1: Le CUAT fête son 45ème Anniversaire

logo-cuatr thumb

Le Club UNESCO Almédina - Tunis (CUAT) est une ONG qui œuvre au sein du mouvement mondial des associations et clubs UNESCO depuis le 17 Juin 1971, date de sa création au sein de la médina de Tunis et dans le contexte d'activités de promotion culturelle et de divertissement dans le cadre du projet UNESCO Tunis - Carthage. Lequel projet visait la protection et la valorisation du patrimoine architectural et urbain de la médina de Tunis, des vestiges de la ville de Sidi Bou Saïd et du site archéologique de Carthage.


Historique

Ce fût le 17 juin 19171 qu’un groupe de jeunes de la médina de Tunis : lycéens, étudiants et fonctionnaires mordus de science et de culture qui fondèrent le premier Club UNESCO, créé en Tunisie, sous la dénomination: « Club UNESCO de la Médina (CUM) ». A cette époque, le souci majeur des fondateurs du Club UNESCO de la médina (CUM) fût de participer activement à la campagne internationale pour la sauvegarde du site de Carthage et de la médina de Tunis. Ainsi, le CUM a contribué aux activités de la Cellule d’animation culturelle qui fût créée par le projet UNESCO dans le cadre du programme de l’Association de sauvegarde de la Médina (ASM) située au Dar Lasram (Rue du Tribunal - Tunis) et ce, dans le but de soutenir le programme de la campagne internationale et de jouer le rôle de médiateur culturel auprès des habitants de la médina de Tunis.

Dans cette perspective, l’ASM gérait le Centre Culturel expérimental de Dar Dziri (rue du Tribunal) où le CUM a mis en place son siège dans un petit local d’une superficie ne dépassant pas 10 m² environ. Mais les horizons quelques peu étroits et les difficultés conjoncturelles subies par ce groupe de jeunes de la part des autorités politiques du pays et surtout de la part du Ministère de l’intérieur de l’époque n’ont pas permis de faire durer cette expérience originale que durant seulement deux ans (juin 1971-Juillet 1973). Dans cette circonstance, il y a lieu de signaler que la police politique avait saisi, en juillet 1973, plusieurs documents, photos, supports visuels et des instruments de travail trouvés dans le local du CUM.

Après cette courte expérience interrompue brutalement par le ministère de l’intérieur, ce même groupe de jeunes est revenu à la charge, dés mi-1974, et avait poursuivi ses efforts pour relancer la reconstitution du CUM. C’est ainsi qu’il a été décidé, après consultation avec la Commission nationale pour l’UNESCO, de poursuivre les activités du club, dés le 15 juin 1975, sous la dénomination : « Club UNESCO de Tunis ». Lequel club a choisi son siège au Centre Culturel Tourbet El Bey (rue de l’école prés de Bab Jédid à Tunis).

A partir de 1975, le club commença à élargir ses centres d’intérêt en s’occupant de questions à dimension civilisationnelle et à faire connaitre les spécificités culturelles de la Tunisie à l’intérieur et à l’extérieur du pays sans compter ses nombreuses participations aux congrès et colloques internationaux.

En 1979, le club a transféré ses locaux au premier étage du 22, rue d’Angleterre à Tunis (siège de la commission nationale pour l’UNESCO dont son président était feu Mohamed Mzali, Ministre de l’Éducation nationale de l’époque et président d’honneur du club depuis 1972). C’est grâce à son précieux soutien et des membres du Secrétariat de la Commission Nationale notamment Feu Abdelhamid Lassoued et Mme Zeineb Maaouia que le club a pu développer ses activités et ouvrir de nouveaux horizons dans l’animation culturelle à la Bibliothèque UNESCO au 2ème étage du bâtiment. Le 2 avril 1981, le club a obtenu, après dix ans de sa fondation, le visa de sa constitution du Ministère de l’intérieur grâce aux multiples interventions de son Président fondateur auprès des autorités compétentes et ce, malgré les tracasseries malveillantes du Secrétaire général de la Commission Nationale pour l’UNESCO de l’époque. La dénomination : Club UNESCO ALECSO de Tunis a été imposée par ce même Secrétaire général alors que le Club a choisi une autre dénomination plus réaliste: « Club UNESCO de Tunis » puisque à cette époque les clubs de l’ALECSO n’ont jamais existé dans les pays arabes. Mais l’obsession de ce secrétaire général dans la mise du label de l’ALECSO ne nous avait pas permis d’édifier dés le départ notre autonomie vis-à-vis de l’autorité politique…D’ailleurs ce même "énergumène" de Secrétaire général avait poursuivi son hostilité envers la personne du Président et avait entamé une série de manigances contre les intérêts du club. Aussi, il a même provoqué des conflits au sein du bureau directeur du club en incitant un de ses membres à la démission de son poste de vice-président. Celui-ci était, à cette époque, fonctionnaire à la Commission Nationale. Pis encore ! Le local réservé au club dans ce bâtiment a été cambriolé par des inconnus. Hélas ! C’était pour le club un premier signe d’intimidation de la part de ce Secrétaire général et une forme de racket à l’encontre de notre club dans le but de nous déloger du local que nous occupons légalement depuis 1979.

Cette situation fâcheuse a duré deux ans et demi et a contraint le club de restreindre ses activités mais elle lui a aussi permis de s’affirmer encore plus et de rayonner aussi bien sur le plan national qu’international.

Ce n’est qu’en octobre 1983 que le club avait pu transférer ses locaux à la Maison des Associations Culturelles - la Medersa El Achouria dans le but de consacrer son indépendance à l’égard d’un organe gouvernemental qui est la Commission Nationale pour l’UNESCO. Laquelle commission est considérée comme une autorité de tutelle du club ainsi que de tous les composants du mouvement tunisien des clubs UNESCO.

Depuis 1983, le club a poursuivi sa marche pendant plus de trois décennies jusqu’à nos jours. Au cours de cette période, il a acquis une riche expérience dans l’animation culturelle spécifique aux programmes de l’UNESCO ainsi que des compétences louables et une expertise solide dans la gestion de projets. En effet, durant cette période, il a réalisé plusieurs activités ayant trait à la communication, à l’éducation, aux TICs et au patrimoine durable. Parmi ses principales réalisations, nous citons la production de plusieurs supports éducatifs et promotionnels : Livres, affiches, manuels, CD ROM, sites web…L’un des fleurons de son expérience est la mise en place, en 2001, à la medersa El Achouria, d’une médiathèque, au cœur de la médina de Tunis, dénommée : « CUATmédi@ ». Laquelle médiathèque avait permis au club d’être pionnier dans la vulgarisation des TICs auprès des jeunes et de leurs parents et la concrétisation de plusieurs programmes d’éducation et de formation en matière d’informatique, d’internet et de l’art numérique. Aussi, cette médiathèque détient actuellement un patrimoine documentaire et archivistique important, riche en données et informations dans les domaines de compétences de l’UNESCO. Ce qui permettra au club, dans un proche avenir, de jouer un rôle de communicateur d’informations fonctionnelles auprès d’un large public motivé et ce, par le biais de la mise en ligne d’une plateforme électronique capable de fournir aux abonnés une panoplie de documents et de supports téléchargeables.


Objectifs

1. Sensibiliser les membres aux problèmes de développement dans un climat d'entente et de compréhension;

2. Faire connaître auprès des jeunes les idéaux et les programmes de l'UNESCO et de l'ALECSO en matière d’éducation, de science et de culture;

 

 

 


Le logo du Club UNESCO Almédina - TUNIS (CUAT)

Ce logo symbolise l’appartenance culturelle de la Tunisie : le minaret et le dôme reflètent l’enracinement de la

Tunisie dans la civilisation arabo-musulmane.

Il a été conçu par les membres du Club en 1975, de façon à montrer leurs préoccupations en vue de faire

connaître les spécificités culturelles de la Tunisie à l’intérieur comme à l’extérieur ainsi que la volonté

d’appartenir à la culture universelle représentée par le mouvement des clubs et associations UNESCO .

 En 1986, lors des festivités du 15me anniversaire du CUAT, ce logo a connu une transformation notoire qui lui a donné la forme actuelle. 

 


Caractéristiques du CUAT

(a) Étant classé association à caractère culturel par le Ministère de l’intérieur, le CUAT oriente ses activités vers les jeunes, les femmes et autres groupes cibles intéressés par les domaines de compétence de l’UNESCO notamment les chercheurs, les experts en matière d’éducation, de sciences sociales et de communication.

cuat1976(b) Le CUAT qui a obtenu officiellement le visa du Ministère de l’Intérieur en 1981, a un bureau exécutif de 5 membres (bénévoles) élus tous les trois ans par une assemblée générale composée de ses adhérents. Il dispose d’un Conseil du club et d’un organe chargé de la sensibilisation des jeunes adhérents de moins de 18 ans : Les juniors du CUAT. Il compte quelque cinquante adhérents et a un budget moyen annuel de 10.000 USD.

(c) Le CUAT dispose de ressources humaines polyvalentes : linguiste, sociologues, économistes, communicateurs, enseignants, médecins...Il jouit d’une riche expérience en matière d'élaboration, mise en œuvre et suivi-évaluation de projets aussi bien de terrain que ceux relatifs au domaine de la communication. Son rayonnement et sa crédibilité sont reconnus à la double échelle nationale et internationale, et l’originalité de son travail est prouvée par les conférences, les réunions et les ateliers qu’il a organisés, par les documents qu’il a produits, et par les projets qu’il a élaborés et mis en œuvre. Par ailleurs, le bureau exécutif dispose d’une stratégie générale d’action à long terme développée depuis 1996, au cours d'une série de réunions de travail de prospection et couvre la période 1996-2001, 2002-2007, 2008-2013, 2014-2019. Cette stratégie générale englobe également des stratégies spécifiques comme celles relatives à la communication et à la mobilisation.

(d) Le CUAT jouit d’une riche expérience de plus de 47 ans. Fort de ses potentialités humaines ainsi que de ses relations étroites avec les communicateurs nationaux, les chercheurs, les documentalistes et les spécialistes intéressés, totalement ou partiellement, par le domaine de la jeunesse. En 1991, le CUAT a commencé à investir dans le domaine de l’information sur la jeunesse (ISJ) et à tisser des liens, en premier lieu, et d'une façon informelle, avec plusieurs personnes ressources puis à mettre au point une stratégie de promotion du concept (ISJ) auprès du public-cible et à identifier la méthodologie à suivre en vue de créer un embryon du réseau INFOJEUNESSE (créé par l’UNESCO, en 1991) qui a pu, par la suite, assurer la diffusion des données et de l'information sur la jeunesse en Tunisie puis de les échanger avec d'autres partenaires tunisiens et étrangers dans le domaine de la jeunesse et ce, jusqu’à la cessation des activités du réseau international, en 2008. Ce faisant, devant cette situation le CUAT a décidé, dés 2014, de poursuivre cette expérience en matière d’échange de l’information sur la jeunesse (ISJ) en créant le nouveau réseau dénommée : « INFOJEUNET ». Dans cette optique, ce réseau veillera à promouvoir ce label auprès de plusieurs partenaires potentiels et à organiser des campagnes de promotion à l’échelle nationale dans le but de valoriser le partage de l’information sur la jeunesse.

(e) L'aspect de la gestion des projets du Club UNESCO Almédina - Tunis (CUAT) est une tradition acquise au fil des décennies. En effet, il procède à élaborer un plan d'action pour chaque action et à la répartition des tâches de chaque membre et de chaque équipe de gestion du projet. Aussi, le CUAT a une vaste expérience dans la gestion de projets avec des partenaires dont l'UNESCO, l’UE et les organismes nationaux. Il a un style de gestion approprié basé sur la rigueur et la transparence des subventions accordées au cours des 47 dernières années. Dans ce contexte, il entend poursuivre les mêmes procédures de gestion dans l'utilisation des crédits à acquérir des différents bailleurs de fonds.

Au cours des deux dernières décennies, le CUAT a mené plusieurs actions avec / par et pour les jeunes de la région euro-méditerranéenne. En effet, le CUAT a contribué à la réalisation, dans les années 2008-2009, en collaboration avec le ministère italien de l'instruction et avec nos partenaires italiens et arabes (Égypte, Liban et Tunisie) d'un programme orienté vers les jeunes élèves des pays de l'aire méditerranéenne sur le diverses formes de la dépendance (alcoolisme, drogues, Tics, violence...). Une première rencontre a été organisée à Trapani (Sicile) et une seconde à Tunis. En 2010, Les jeunes Tunisiens et français ont participé à un atelier international autour de la musique comme moyen de solidarité. En 2011, les jeunes étudiants de la Faculté des beaux arts de Caserta (Italie) ont vécu quatre jours avec des jeunes tunisiens pour découvrir le patrimoine de la Médina de Tunis et s'en inspirer pour développer leur créativité. Dans la perspective de développer les relations internationales avec plusieurs partenaires euro-méditerranéens, des Rencontres euro-méditerranéennes (dans sa 11ème édition et la 12ème édition) ont été organisées par le CUAT, à Tunis, en Juillet 2013, autour du thème de l'éducation des jeunes aux médias et à l'information des jeunes puis à Nabeul, en mai 2016 sur la liberté d’expression et le patrimoine durable. Dans ce sens, le CUAT se propose de poursuivre cet effort en créant un réseau euro-méditerranéen pour promouvoir les valeurs de la démocratie et de la citoyenneté.

(f) Le CUAT dispose de ressources humaines polyvalentes: linguistes, les, sociologues, économistes, communicateurs, enseignants, médecins ... Il jouit d’une riche expérience en matière d'élaboration, mise en œuvre et suivi-évaluation de projets aussi bien de terrain que ceux relatifs au domaine de la communication par le biais de sa médiathèque, créée, en juin 2001 grâce au soutien financier de l’UNESCO. Dans cette optique, il a introduit l’internet dans la médina de Tunis. Son rayonnement et sa crédibilité sont reconnus à la double échelle nationale et internationale, et l’originalité de son travail est prouvée par les conférences, les réunions et les ateliers qu’il a organisés, par les documents qu’il a produits, et par les projets qu’il a élaborés et mis en œuvre tout au long de 47 années de son existence. Ces bénévoles (au nombre de 50) soutiennent résolument les différentes actions du CUAT et participent à sa mise en œuvre.

(g) Les activités d’information, de documentation et de communication ont toujours figuré parmi les priorités des programmes du CUAT, tout au long de ces 47 dernières années. Elles ont contribué, en effet, à lui réserver une place de choix dans le mouvement mondial des associations, centres et clubs UNESCO et un rayonnement constant sur la scène culturelle nationale. C’est depuis 1971, date de sa création, que le CUAT s’est attelé à diffuser l’information inhérente à l’UNESCO et à faire connaître cette organisation du système des Nations Unies auprès du grand public par le biais de manifestations culturelles et d’actions ciblées de communication. Ainsi, c’est grâce à cette action de sensibilisation menée par le CUAT, au cours des années 70 et des années 80, que le public tunisois, dans une certaine mesure, a commencé à manifester un certain intérêt pour les actions de l’UNESCO.


 Champs d'action du CUAT

Mascotte medina1- Mener des études et des recherches socio-économiques et culturelles visant la mise en valeur des spécificités culturelles du pays notamment la préservation du patrimoine culturel national de la Tunisie en veillant à le faire connaitre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays tout en valorisant le développement durable dans la médina de Tunis à travers les diverses activités en ligne de la CUATmédi@.

1-     2- Œuvrer à approfondir les thèmes inhérents à la jeunesse en organisant des actions ciblées grâce à la collaboration de ses divers partenaires. En effet, plusieurs initiatives ont été développées durant les deux dernières décennies. Des projets visant l’éducation informelle des jeunes en matière de prévention des IST VIH/SIDA ont été entrepris par le CUAT. D’autre part, il a également organisé, au cours des années 1992, 1995, 1997,2001, 2003, 2004, 2006 et 2009, plusieurs activités à l’intention des jeunes sur les dangers du Sida et sur les questions relatives à la SSR (Santé Sexuelle et de Reproduction). Ainsi, il a été réalisé plusieurs supports promotionnels notamment la production de plusieurs produits imprimés et électroniques (Site Web Jeunssr, CD ROM et autres supports).

3- 3- Organiser des activités qui font apparaitre les spécificités culturelles du pays en facilitant le partage des informations et des expériences parmi les jeunes du pourtour méditerranéen et ce, par le biais des Rencontres euro-méditerranéennes (RENC EUROMED) organisées tous les 3 ans (notamment la conférence internationale sur la dépendance chez les jeunes scolarisés organisée à Tunis, en octobre 2009, avec la participation de jeunes élèves et étudiants, d’enseignants et des experts en matière de santé des jeunes venus de la Tunisie, d’Italie, d’Égypte et du Liban).

4-      Établir des liens d’amitié et d’échanges culturels avec les clubs UNESCO du pourtour méditerranéen en vue de mener des actions communes et de solidarité ayant trait aux domaines de l’éducation, de la culture, de la science et de la communication. De même, le CUAT veillera à travailler en synergie avec ses partenaires afin d’aider les générations montantes à se préparer aux défis de la 3ème décennie du 21ème siècle à acquérir une éducation informelle susceptible de les motiver à devenir des acteurs effectifs au sein de la société. Laquelle éducation favoriserait l’édification, dans leurs esprits, les valeurs des sociétés du savoir et l’acquisition des bonnes pratiques de la prévention les différentes formes de comportements à risque qui entravent l’évolution des peuples.


 

Acquis du CUAT :

Le programme « « Société de l’information pour tous » a permis au CUAT de mettre en œuvre son programme mis au point depuis janvier 2000 qui s’est poursuivi jusqu’2010. Lequel programme visait la population des jeunes en vue de les préparer à accéder à la société de l’information. Les résultats des projets réalisés démontrent sans aucun doute que ce programme avait facilité l’atteinte des objectifs assignés. En résumé, deux acquis sont réalisés grâce à ce programme à savoir :

 

Premier acquis : Engagement des partenaires dans le processus de mobilisation et de sensibilisation des jeunes

    L’enthousiasme et l’engagement exprimés par les dirigeants des différents organismes partenaires à propos du développement du programme de l’antenne nous permet d’être confiant dans l’avenir et nous facilite la tâche pour atteindre les objectifs du réseau mondial.

Les thèmes « Jeunes et SSR » (prévention des IST VIH SIDA) et « accès des jeunes aux NTIC » avait donné désormais au réseau INFOJEUNESSE l’opportunité de consolider les relations de partenariat et contribue à développer des actions futures orientées vers les jeunes. Aussi, ce réseau de partenariat au service des jeunes établi grâce à ces projets donnait la possibilité à l’antenne tunisienne INFOJEUNESSE de consolider ses assises et de créer une certaine présence, sur la scène nationale, et dans le paysage socioculturel.

 

Deuxième acquis : Création d’un mécanisme de sensibilisation des jeunes par l’approche éducateur pair

Le mérite des projets réalisés est d’avoir acquis la confiance des jeunes leaders des ONG partenaires pour poursuivre l’action de sensibilisation et de mobilisation dans le domaine de prévention des IST VIH SIDA et « accès des jeunes aux NTIC » et ce, après l’achèvement de ces projets.

Ainsi, les ateliers organisés à l’intention de jeunes leaders appartenant à quatre ONG avait contribué à créer une équipe solide de formateurs dans le domaine des IST VIH SIDA et à engager un processus d’activités de sensibilisation des jeunes leaders par les NTIC capable de changer les attitudes et le comportement de leurs pairs à l’égard des questions relatives à la santé sexuelle et de la reproduction.  


Principales Activités réalisées 1971-2016:

1972 : Meeting International des Clubs Unesco à Tunis;

           : Foire du livre dans la Médina de Tunis;

1973 : Chantier international des Clubs Unesco dans la Médina de Tunis;

1975 : Premières journées d'information Unesco à Tunis (Les journées de l’UNESCO (de1975 à 1982);

1978 : Participation au 1er Congrès Mondial des Clubs UNESCO à Paris ;

1ère Conférence des clubs Unesco de la région Méditerranéenne à Tunis qui se transforment, par la suite, en des Rencontres Euro-méditerranéennes (depuis 1978 jusqu‘à nos jours),;

1979 : Organisation du Festival pour enfants à Tunis à l'occasion de la célébration de l'AIE (1979);

1980 : Journées d'étude pour les futurs animateurs de Clubs Unesco;

1981 : Participation au Congrès Mondial des Clubs UNESCO à Paris et la fondation de la FMACU ;

1982 : Tenue de la 1ére session du conseil exécutif de la FMACU à Hammamet;

Participation à la Conférence MONDIACULT à Mexico ;

1983 : Organisation de la Semaine du patrimoine;

1985 : Organisation de la semaine du poète Chebbi ;

1986 : Festivités du 15ème anniversaire du CUAT;

1987 : Participation au Congrès Mondial des Clubs UNESCO à Madrid ;

1988 : Tenue des Rencontres Méditerranéennes 88 à Bizerte;

1989 : Tenue des Rencontres Méditerranéennes 89 à Tunis;

1990: Les premières journées du patrimoine culturel et naturel ;

1991 : Tenue du Colloque sur Averroès à l'occasion du 20ème anniversaire du CUAT;

1993 : Rencontre Méditerranéennes 93, Première Université d'été de la FMACU;

1994 : Participation au Congrès Mondial des Clubs UNESCO à Tokyo ; 

1996 : Créations du groupe des juniors du CUAT (les jeunes de moins de 18 ans);

          : Festivités du 25ème anniversaire du CUAT;

1997 : Lancement du concours des créateurs débutants;

          : Organisation de "La nuit tunisienne pour la Tolérance" (spectacle culturel);

1998 : Les journées Unesco d'amitié et de coopération tuniso-italienne (dialogues des cultures);

1999 : Création de la Médiathèque du CUAT;

2000 : Tenue des Rencontres euro méditerranéennes à Tunis;

2001 : Lancement des activités de la CUATmédi@ par la carte de fidélité;

:           Festivités du 30ème anniversaire du CUAT;

          : Lancement du site web Afkarnet;

2002 : Lancement des cours d’apprentissage de l’informatique à l’intention des débutants;

          : Lancement du site web JEUNESSR

           :Tenue des Rencontres Méditerranéennes'2002,

2003 : lancement de la phase expérimentale du programme jeunes et NTIC ; IBN BATTUTA »

2004 : Tenue de l’Université d’été des Clubs UNESCO arabes ;

Lancement du Concours « Lire pour bâtir la Paix »;

2005: Publication de la seconde édition de  l'annuaire "La jeunesse tunisienne aujourd'hui";

Participation à la fondation de la FEDACLU à Alexandrie ;

2006: Tenue des Rencontres Euro-méditerranéennes'2006, L'Université d'été de la FEDACLU en partenariat de la FMACU;

2007: Atelier de réflexion sur le programme de formation des formateurs des dirigeants des clubs UNESCO de la région arabe;

2008: Renforcement de la formation sur la formation à distance par le biais du site E-learning

2009 : Participation à Trapani à une rencontre  de jeunes sur la dépendance et la prévention

2009: Rencontres Euro-Méditerranéennes'2009 dans sa 9ème édition sur la dépendance et la prévention (Octobre 2009),

2010 : Rencontres Euro-Méditerranéennes'2010 dans sa 10ème édition sur les jeunes solidaires par la Musique (juillet 2010).

2011 : Festivités du 40ème anniversaire / Lancement de la phase expérimentale de Radio Afkarnet

Rencontres Euro-Méditerranéennes'2011 dans sa 11ème édition sur les jeunes solidaires par la patrimoine (décembre 2011)

2012 : Les journées culturelles Omano-tunisiennes organisées à Tunis (25-39 juin 2012)

2013: Les Rencontres euro-méditerranéennes '2013 autour du thème: "la jeunesse à l'heure de l'éducation aux médias et à l'information".

2014: Lancement d'une campagne de sensibilisation pour sauver la medersa El Achouria

2015: Nuit du multimédia  dans la médina autour de la sauvegarde du patrimoine culturel

2016: Rencontres Euro-méditerranéennes'2016 sous forme d'échange de jeunes avec le soutien de lUnion Européenne

         Célébration du 45ème anniversaire de la fondation du premier Club UNESCO créé en Tunisie à savoir : Le CUAT

2017: Lancement d'une réflexion sur les préparatifs pour la création d'un Forum des jeunes créateurs

          Nuit des Jeunes créateurs

2018: Elaboration de la nouvelle Stratégie à court terme du club 2019-2021

 

 * Le CUAT : Anticipation et prospective

                   * Vers la nouvelle formule :" Le Club UNESCO Almédina -Tunis" en ligne!