As soon as you open an account Bet365 will send you a 10 digit Offer Code via email. Receive Your £200 bet365 Welcome Promo Bonus plus £50 Mobile Promo

Anthologies
Typography

Monsieur Béchir Ben Slama, ancien Ministre tunisien des affaires culturelles (1981-1986), évoque dans cet article, présenté sous forme de réflexion, le phénomène qui s'est manifesté, en Tunisie, depuis deux décennies à savoir:"l'illetrisme culturel".

 

 

 Je n’ignore pas ce que pourraient être le point-de-vue des lecteurs lorsqu’ils prendront connaissance des grandes lignes de cette réflexion ayant trait à la culture que je tenterai de formuler ci-après, quelle que soit la diversité de leur appartenance et leur représentation du mode de vie dans ce pays, et ce au milieu des périls qui guettent la Tunisie sur tous les plans, dans un environnement électoral enfiévré.

Je ne doute pas aussi qu’il y ait encore certaines personnes qui considèrent la Culture comme un luxe, et ils ne penseraient un jour à s’y intéresser que lorsque tous les problèmes politiques et socioéconomiques du pays seraient résolus. Pour ainsi dire, ils renverraient un tel sujet aux calendes grecques ! Selon ces derniers, la prise en considération des exigences consubstantielles à la Culture serait différée jusqu’à ce que la situation se stabilise, ou bien on délaisserait ces questions à d’aléatoires initiatives privées. D’autres consentent à admettre la nécessité de s’intéresser à la Culture, mais estiment que le fait d’oeuvrer à son essor serait très couteux et par conséquent on pourrait se contenter de ce qui existe déjà en l’améliorant autant que possible. Il y a aussi les porteurs d’idéologies qui ont une perception de la Culture en dissonance avec le modèle de société que le pays a adopté depuis plus d’un siècle et demi, rivés qu’ils sont, dans la plupart des cas, à des courants politiques extérieurs en totale incompatibilité avec ce modèle. Et ainsi de suite des appréciations qui se différencient en fonction des conceptions et des tendances désormais si ! fourmillantes

Je soumets aux lecteurs-électeurs et à ceux qui postulent à des fonctions électives les finalités et les grandes lignes du projet culturel que je n’ai cessé de promouvoir avec des ajustements dictés par les contingences, en espérant qu’il trouvera auprès .d’eux l’intérêt et la compréhension qu’il mérite au service de la culture dans notre pays.