Etats arabes
Typography

Littéralement la fête du sacrifice du fils d'Abraham (Ismaël) substitué miraculeusement par dieu en bélier. On l'appelle aussi dans le jargon populaire "aid el kebir" (la grande fête). A partir du vécu du tunisien, un questionnement s'impose entre les traditions et le culte.

 

Il va de soi que les musulmans du monde entier fêtent cette fête dans des sociétés qui connaissent la crise et les risques de pauvreté. Que fais-t-on pour concilier entre traditions séculaires et contraintes financières chez le familles.

D'un autre côté, prés d'un million de pélerins venus du monde entier à Médine et à la Mecque (Arabie Saoudite) pour accomplir le pélerinage selon les rites islamiques.

Quant au sacrifice du mouton, Afkarnet vous propose un lien au site de Kairouan pour vous faire connaissance aux significations religieuses et populaires de cette grande fête cliquez ici pour lire les détails enrichissants