Sidebar

27
Mer, Oct
As soon as you open an account Bet365 will send you a 10 digit Offer Code via email. Receive Your £200 bet365 Welcome Promo Bonus plus £50 Mobile Promo

Tunisie

  • C’est par cette phrase que plusieurs participants aux obsèques du défuntMohamed MZALI, un vendredi de juin 2010, ont exprimé leur état d’âme après le décès subite de l’illustre penseur et militant engagé, depuis les années ’50, dans le processus de l’instauration des fondements de l’Etat tunisien. C’est avant tout un homme de culture issu du peuple tunisien qui a investi ses compétences pour sauvegarder la tunisianité de ce pays que nous voudrions éternellement libre, souverain et prospère.

  • Dans le sillage de la célébration de son 45ème anniversaire, le Club UNESCO Almédina - Tunis(CUAT) vient d'organiser, du 06 au 12 mai 2016, à Nabeul, à l’hôtel Khayam garden, en coopération étroite avec le Centre UNESCO de Caserte, la douzième session des Rencontres Euro-méditerranéennes’2016autour du thème :«La liberté d'expression dans le domaine culturel par le multimédia… ça s'apprend!» et ce, en association avec laFaculté d’architecture de la deuxième université de Naples et le Conservateur de la Médina (Institut National du Patrimoine). 


    Cette activité d’échange de jeunes a été organisée dans le cadre des activités de la CUATmédi@, espace créé par le CUAT, depuis juin 2001, dédié essentiellement aux activités multimédia et installée dans un monument culturel national (la medersa EL ACHOURIA – Maison des associations culturelles située au cœur de la médina de Tunis). 

    L’idée initiale relative à l’« Action 1 - Echange de jeunes Euromed Jeunesse»etproposée par le CUATdans le cadre du programme Euromed Jeunesse Tunisie phase IV, réunissant des jeunes de la Tunisie et d'Italie dans le but de favoriser le dialogue inter-culturel entre les peuples des deux rives de la méditerranée. 

    La proposition du CUAT: Les RENC EUROMED'2016, trouve son origine dans la ressemblance du point de vue socio-culturel entre deux pays des deux rives de la méditerranée à savoir : la Tunisie et l'Italie.

    En effet, le choix de l'Italie vient de la similitude des problèmes socio-culturels dans la société tunisienne. Le dénominateur commun sur le plan culturel entre les deux peuples: les traditions presqu'identiques, la vision sur le plan de la transition démocratique (en Italie, après la seconde guerre mondiale; quant à la Tunisie, après la révolution de janvier 2011), le dialogue inter-culturel, le rôle de la société civile, la situation des droits de l'homme et de la démocratie naissante...

    Ce projet d'échange a réuni deux groupes des jeunes (9 tunisiens et 9 italiens) des deux pays : Tunisie et Italie, pendant 7 jours, en leur donnant l'occasion d'échanger des idées et des opinions sur le thème de l'action et de mener ensemble des travaux de créativité  en s'exprimant par l'art numérique. De ce fait, les deux groupes vont travailler, dans le sillage de l'éducation non formelle, à permettre aux jeunes de participer au développement de la société civile, de la démocratie et des droits de l'homme tout en amenant l'opinion publique du quartier de la medersa El Achouria (monument historique classé par le Ministère de la culture tunisien et abritant le siège du CUAT) notamment les jeunes à réfléchir sur le thème de la liberté d'expression et les motiver à jouer un rôle positif dans la préservation du patrimoine culturel comme "un acte citoyen".  

    Objectif global

    Renforcer l'engagement des acteurs de la société civile aux valeurs de la démocratie, de la liberté d'expression et de la lutte contre le racisme et la xénophobie.   

                                                                            

    Objectifs spécifiques

    Amener l'opinion publique à travers les jeunes à réfléchir sur les différentes formes de la liberté d'expression dans le domaine culturel en les associant au développement de divers canaux médiatiques utilisant les Tics pour améliorer leurs compétences en art numérique et faciliter leur intervention sur le terrain;

     

    Profil des participants : 

    Les jeunes participants 18-25 ans venant de Tunisie et d'Italie qui ont connu les aléas et les limites de la liberté d'expression.


    Volets des RENC EUROMED’2016

    A cette occasion, des activités étaient prévues notamment:

     

    I- ATELIERS :

    1-Atelier de réflexionet de développement des messages audiovisuels par le multimédia dont le résultat est de mettre en ligne une Radio TV Web et de maîtriser les TICs pour gérer ce nouveau moyen de communication à travers la plateforme« Afkarnet.org »;

    2-Atelier d’apprentissage en art numérique  pour encadrer les jeunes dans la production des messages ciblés vers les jeunes dont le résultat est d’assurerla couverture médiatique des toutes les activités de cette action à travers le portail « afkarnet.org » et la page Facebookdes RENC EUROMED;

    3-Atelier de réflexion sur la mobilisation des jeunesà la liberté d’expression dans le domaine culturel en relation avec la préservation du patrimoine. Les travaux de cet atelier sera axé à la mise en œuvre d’unefresque sous forme de graffiti muraldans la médina de Tunis. cette fresque sera réalisé par les jeunes participant à cet échange et illustrera l’universalité de la médina de Tunis et le prix Nobel de la Paix 2015 décerné à La Tunisie ;

    4-« Club de la presse » avec les professionnels des médiassous forme d’un débat sur la liberté d’expression dans la presse spécialisée dans le domaine culturel. Cet atelier assurera l’élaboration de la« Charte Euro méditerranéenne de Liberté d’expression »qui sera adopté par les participants aux RENC EUROMED’2016.

    5-Activités d’animation:

    • CyberExcursion du patrimoine,
    • Exposition Design et créativité
    • Soirée Culturelle

     

    II- FORUM D’IDEES :

     

    1- Exposés introductifs sur le thème général

        Samedi 7 mai 2016 de 9h30 à 11h00

    9.30  "La Relation architecture et paysage"

              Exposé donné par Prof.Jolanda Capriglione (Chef de département d’architecture de la faculté d’architecture de l’Université de Napoli II –Italie);

    9.45  "Les effets des nouveaux médias sur les jeunes et les adolescents et l’apprentisage des jeunes en matière de liberté d’expression"

    Exposé donné par Monsieur Rachid Ben Slama,Spécialiste en matière de Communication (Tunisie);

    10.15  « L’expérience italienne dans la mise en valeur du patrimoine culturel et l’utilisation des techniques de marketing dans la mise à niveau du secteur des biens culturels,

                Etude de cas : utilisation des TICs dans l’animation du musée d’art contemporrain  de Capoue»

    Exposé donné par l’architecte Alessandro Ciambrone, Directeur du musée d’art ccontemporain de Capoue (Italie) ;

    2- Atelier de réflexionqui sera tenu autour du thème : « le développement d’une stratégie de promotion de la liberté d’expression dans le domaine culturel liée au patrimoine culturel de la méditerranée» ; 

    Samedi 7 mai 2016 de 15h00 à 17h00

     3- Débat  autour du thème : « l’éducation aux médias liée à la liberté d’expression dans le domaine culturel » ;

    Lundi 9 mai 2016 de 9h00 à 11h00

     4- Table ronde autour de l’évaluation de l’action et des perspectives d’avenir ;

    Jeudi 12 mai 2016 de 17h00 à 18h15


              III- VISITES GUIDEES :

            *Visite du Musée du Bardo

    (Dimanche 8 mai2016 à 9H00 )

    *Visite du Parc National Carthage Sidi Bou Saïd et du Musée de Carthage

    (Dimanche 8 mai 2016 à 11H30 )

    *Visite de la Médina de Tunis

    (Mardi 10 mai 2016  à 9H00 )

     

       IV- ANIMATION CULTURELLE :

    *Pot de Bienvenue :

    (Vendredi 6 mai 2016 à 18H30 )

    *Soirée culturelle : La Nuit Euromed ‘2016

    (Jeudi 12 mai 2016 à 21H30 )


    Comité d’organisation et de pilotage

     Chef du projet : M. Moncef Allala

     Coordonnateur chargé de l’exécution du programme : M. khaled  Ben Slimane

     Chargé de l’animation et de la supervision des activités : M. Bedis Ben Slama

     Responsable de la gestion financière et de la logistique : M. Maher Ben Mannai

     Responsable de l’organisation matérielle : M. Anouar Ouafi

     Chargés de l’accueil et de l’accompagnement : Mme . Néfissa Fakher, M. sami Benzarti

    et M. Issam Boussayala

    Chargé de la communication et de la visibilité : M.Rachid Ben Slama

  • Né le 23 décembre 1925 à Monastir,Mohamed MZALIa suivi ses études secondaires au Collège Sadiki à Tunis avant de rejoindre plus tard la faculté des lettres de la Sorbonne à Paris où il décrocha une licence en philosophie, puis un diplôme d'études supérieures en lettres.

  • L'itinéraire 36 de l'histoire du CUAT traite cette semaine l'éducation physiqque dans les programmes du club et les critères d'éducation pour le sport.

     

  • Le thème 44 de l'Itinéraire historique du CUAT est axé, cette semaine, autour de la liberté d'expression. Ce thème a été l'un des points à l'ordre du jour des programmes du club depuis sa création en juin 1971. Elle englobe aussi bien le thème de la liberté de la presse que la liberté d'expression artistique.

  • En prévision de la tenue de la première session de son Conseil, au cours de la journée du samedi 1er février 2020, le Club UNESCO Almédina -  Tunis (CUAT) se propose de mettre en oeuvre sa stratégie à moyen terme par la réalisation de programmes phares pour la période 2020-2021. Ainsi, Afkarnet vous présente dans ce qui suit, un aperçu sur ces programmes.

  • La culture  est une notion universelle qui constitue le seul langage commun entre les différentes civilisations et continents délimités volontairement par des clivages résonants d’intérêts internationaux.


    Ceci évoque le fait que la culture en elle-même se diversifie selon les critères spécifiques aux différentes civilisations, notamment : la langue, la gastronomie, les mœurs, les traditions, les coutumes, l’éducation, la législation, le mode de vie, les confessions, et même les stratégies politiques en vigueur   …

    Toutefois, Il est à noter que, avec tout ce que le globe endure du pseudo guerre et des conflits religieux,  faisant appel au terrorisme dans tous ses aspects. En 2016, les deux rives de la méditerranée ne se connaissent malheureusement pas réellement, en dehors de ce que les « médias manipulateurs »  exposent comme image.

    Depuis plusieurs années, chercheurs et historiens ne cessent d’établir et d’expérimenter des théories dans le monde entier, portant sur la manipulation des peuples notamment le célèbre linguiste Noam Chomsky au nom d’une vision très sommaire et parfois même douteuse des droits de l’homme, suite à laquelle des lois ont été, et continuent d’être, promulguées dans ce sens,   et l’un des processus de manipulation dans ces deux sens demeure le plus réclamé et le plus influant  est « les libertés » .

     En effet, au nom des libertés, des peuples ont disparu, des civilisations ont été ruinées voire même détruites, des savoirs se sont dispersés, des hommes sont morts, des femmes ont été  vendues, mais aussi au nom de ces libertés, des civilisations nouvelles sont apparues, des savoirs se sont développés, des hommes ont changé l’histoire, des femmes se sont battues pour leurs Droits et ont réussi, des peuples se sont révoltés …. Dans ce contexte, seule la culture demeura incontournable royaume de l’expression humaine la plus noble et constructive. Au fait,  la culture est l unique gène habilité a rétablir l ordre.

    Ainsi a-t-on assisté a cette merveilleuse symbiose entre  deux cultures de deux pays différents  de confession, de mode de vie mais ayant des racines culturelles communes ancrées historiquement et civilisationnellement  dans la mémoire collective de leur peuples, entre Rome et Carthage beaucoup de chemin a été fait depuis, la guerre céda sa place a la paix et a la créativité.  Cette rencontre  entre deux cultures en fut la consécration et a prouvé que ce sont les lois et les politiques adoptées des différents états qui sont a l’origine  du désarroi des peuples incapables de fructifier leurs acquis pour promouvoir les valeurs universelles comme la liberté, la justice, la démocratie et le respect de l’intégrité morale et physique de l’homme ainsi donc est-il impérieux  que ces  mêmes peuples conscients de leur rôle historique  poussent les décideurs a l’échelle géopolitique à repenser les mécanismes de fonctionnement et aux modalités de dialogues entre le Nord et le Sud ?

     Ce qui à été remarquablement évoqué au cours des travaux de la RENCONTRE EURO-MEDITERRANEENNES 2016 et ce, en se référant aux témoignages des deux groupes participant à cet événement.

    En définitive ce qui ressort  lors de cet échange culturel soigneusement organisé par le CLUB UNESCO ALMEDINA – TUNIS avec la collaboration du CENTRE UNESCO de CASERTE, que quelques soient les distances et les différences, la culture demeure l’ultime langage commun qui ne se soumet à aucune loi ni convention encore moins à ce qui est politiquement imposé.

    Aussi a-t-on assisté pendant une semaine d’interaction quotidienne faite de spontanéité d’échange profond aussi bien culturel qu’émotionnel à la naissance a partir de la symbolique d un tissu dessiné par deux groupes, de deux pays différents d’ une fresque étudiée et réalisée avec amour de deux groupes de jeunes italiens et tunisiens de langues différentes, d’écoles différentes de visions différentes mais cohérente et équilibrée dans son contenu architecturale et artistique.  Une fresqueporteuse d’espoir et  d’amitié.

    Quant à mon avis dans cet article dont je suis l’auteur ; quelques soient nos différences morphologiques ou mentales, nous ne pouvons êtres différents ! La culture nous a uni l’art nous a réuni, la liberté d’expression culturelle artistiquement définie nous a rassemblé dans une mosaïque infiniment équilibrée.

    Alexia Massoli  pense « qu’il lui semble qu’elle soit chez elle » et se demande «  …quelques kilomètres de mer peuvent faire les différences entre deux peuples ?... »

    Mattia Esposito approuve que « …langues et dialectes fusionnent pour donner vie à la communication et l’échange d’idées et de cultures… rien de plus reconnaissable… ».

    Salvatore Simioli affirme que «  … visiter la Tunisie, cela signifie la prise en conscience d’une union millénaire qui n’a jamais disparu parmi le peuple de la méditerranée… »

    Yorgos Spanodimitriou dit «... Autour de moi des visages inconnus, mais aussi des yeux qui cherchent et connaissent les mêmes choses …. »

    Moi personnellement,  je pense que cette graine que nous avons eu la chance d’implanter dans cet échange doit absolument donner ces fruits et ce en permettant a nos deux groupes de construire des liens, une sorte de pond d’amitiés « numérique » nous permettant de continuer et de promouvoir nos projets discutés dans les chambre le soir après le travail ou aux tours de la table en dinant ou même en se détendant au bord de la mer « qui nous sépare »

    J'ai pu mettre en évidence et en défi mes connaissances en communication et même mes capacités et mes qualités à table. Communiquer avec un interlocuteur de même langue est déjà un défi que dire de celui avec un interlocuteur dune autre langue complètement différente et d un esprit engourdit de préjugés ou d’incompréhensions ? Cependant, j’étais étonné que cette différence n’a fait que faciliter la communication, paradoxalement conçu ces deux extrêmes de la communication furent une fusion, et me voilà dans les sommets des liens amicaux avec des inconnus à peine une semaine avant !

    Pendant cette semaine, on a réussi « italiens et tunisiens » à développer des idées, des projets issus de nos différents vécu échangé ou encore de nos différentes spécialités mélangés (architectes, artistes plasticiens, spécialistes et amateurs de la Communication…) qui dépendront de la suite et du post-événement et très bientôt j espère vous faire part des nouveautés et des projets finaux ….

    Aymen Chaambi