La Mémoire du CUAT
Typography

Le thème 5 de l'Itinéraire historique du CUAT est axé, cette semaine, autour de la relation du CUAT avec les musiques du monde les plus répandues depuis la deuxième moitié du XXème siècle et les plus pénétrantes dans la société moderne.

Selon l'américain Carl Rahkonen, l’expression "musiques du monde" (correspondant à world musicfolk music ou ethnic music en anglais, et à Weltmusik en allemand), est un terme générique qui couvre les musiques qui ne font pas partie des principaux courants occidentaux : la pop, le rock, la musique classique, le jazz, le rap, la musique électronique...et qui contiennent des composantes ethniques ou traditionnelles. Mais n'oublions pas que la musique tunisienne exprime son identité culturelle par le biais du malouf et la chanson tunisienne classique.

L’expression plurielle « musiques » est préférée au singulier « musique » car elle rend davantage compte de la réalité diverse des cultures du monde et de leurs expressions musicales. La « musique du monde » serait plus abstraite, désignant alors soit une partie des musiques du monde (la musique du monde arabe, par exemple) soit plus souvent, une tendance musicale récente correspondant à un métissage entre divers genres ou styles. Il faudrait alors la traduire plus précisément par « musique mondiale ». C'est de l'ambiguïté de cette traduction que découle la confusion entre deux genres de musique.

Dans cette foulée, le CUAT a tenté, depuis sa fondation en 1971 de donner à ce mode d'expression artisitique une place de choix dans ses programmes. C'est ainsi qu'il a fourni ses efforts à permettre aux jeunes membres de présenter leurs produits à plusieurs reprises 

En effet, c'était à partir des années 70 qu'il a entamé à s'intéresser aux musiques du monde en organisant des concerts à plusieurs reprises en 1976, 1979, 1997, 1998, 1999, 2006, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2015 et 2018;

Parmi les principales manifestations organisées par le Club UNESCO Almédina-Tunis celle des Rencontres Euro-méditerranéennes de 2010:

"Jeunes de la Méditerranée solidaires par la musique et l'éthique"était le thème des Rencontres Euro méditerranéennes'2010 organisées par le CUAT à Tunis du 6 au 12 juillet 2010 et ce, en étroite collaboration avecl’ACTISCE(Actions pour les collectivités territoriales et Initiatives sociales, Sportives Culturelles et Educatives) qui gère le Centre d’Animation « le Point du Jour », dans le 16èmearrondissement de Paris.

En effet, cette manifestation était organisée en prévision de la participation des Clubs UNESCO et diverses organisations non gouvernementales similaires de la région arabe et de celle méditerranéenne à l’Année Internationale de la jeunesse et à l’Année internationale du rapprochement des Cultures qui ont été célébrées au cours de l’année 2010. Elle se veut conforme aux idéaux de l’UNESCO et aux objectifs de la Décennie mondiale de la culture de la paix (célébrée depuis l’année 2000) et vient aussi concrétiser les recommandations adoptées par les participants du Forum Mondial des Clubs UNESCO organisée par la FEDACLU, en juillet 2009, à la Bibliothèque Alexandrina (Alexandrie – Egypte) autour du thème : « Patrimoine Mondial et Paix ».

Devant revêtir la forme d’un forum entre jeunes et experts en matière de patrimoine musical, cette manifestation interculturelle organisée par le biais d’un atelier international de réflexion et de conception autour des trois mots-clés: « Solidarité, musique et éthique ».

Ces rencontres, dans sa 10ème session, ont tenté de donner aux jeunes de la méditerranée mordus par la musique une opportunité pour échanger les idées et leurs aspirations autour du rapprochement des cultures en vue de créer une atmosphère de solidarité entre les jeunes dans ce monde, en pleine mutation, vivant des conflits culturels et géopolitiques menaçant la paix dans le monde et plus particulièrement dans l’aire méditerranéenne.